Les pouvoirs «psyshiques » sont-ils désirables?

La réponse à cette question ressemble beaucoup à la précédente. Bien sûr, il n'y a pas de pouvoirs « contre nature », et il est évident que c'est simplement faire appel à la magie que d'inventer un pouvoir qui n'existe pas. Toutefois, il est tout aussi évident que chaque individu possède de nombreuses aptitudes dont il est inconscient. À mesure que sa conscience s'élargit, il peut fort bien développer des aptitudes qui lui sembleront tout à fait surprenantes. Or rien de ce qu'il peut faire ne peut se comparer même le moindrement avec la surprise glorieuse de se rappeler Qui il est. Que tout son apprentissage et tous ses efforts soient dirigés vers cette seule grande surprise finale, et il ne sera pas satisfait d'être retardé par les petites surprises qui peuvent lui arriver en chemin.

Il y a certainement beaucoup de pouvoirs « psychiques » qui s'accordent clairement avec ce cours. La communication ne se limite pas au petit éventail de canaux que le monde reconnaît. Si c'était le cas, il ne servirait pas à grand-chose d'essayer d'enseigner le salut. Ce serait impossible de le faire. Les limites que le monde impose à la communication sont les principales barrières à l'expérience directe du Saint-Esprit, Dont la Présence est toujours là et Dont la Voix est accessible pour peu qu'on entende. Ces limites sont imposées par la peur, car sans elles les murs qui entourent tous les lieux séparés du monde s'écrouleraient au saint son de Sa Voix. Qui transcende ces limites d'une quelconque façon devient simplement plus naturel. Il ne fait rien de particulier et il n'y a aucune magie dans ce qu'il accomplit.

Les aptitudes apparemment nouvelles qui peuvent se recueillir en chemin peuvent être très utiles. Confiées au Saint-Esprit et utilisées sous Sa direction, ce sont de précieuses aides à l'enseignement. À cet égard, la question de savoir comment elles surgissent n'est pas pertinente. La seule considération importante, c'est comment elles sont utilisées. Les prendre pour des fins en soi, peu importe comment cela est fait, retardera le progrès. Leur valeur ne consiste pas non plus à prouver quoi que ce soit : accomplissements du passé, affinité inhabituelle avec «l'invisible » ou faveurs «particulières» de Dieu. Dieu ne fait pas de faveurs particulières et personne ne possède de pouvoirs qui ne soient accessibles à chacun. Ce n'est que par des tours de magie que des pouvoirs particuliers sont « démontrés ».

Rien de ce qui est authentique n'est utilisé pour tromper. Le Saint-Esprit est incapable de tromperie et Il ne peut utiliser que des aptitudes authentiques. Ce qui est utilisé pour la magie ne Lui est d'aucune utilité. Mais ce qu'il utilise ne peut pas être utilisé pour la magie. Il y a toutefois un attrait particulier dans les aptitudes inhabituelles qui peut être curieusement tentant. Voilà des forces que veut le Saint-Esprit et dont Il a besoin. Or l'ego voit dans ces mêmes forces une occasion de se glorifier. Des forces tournées en faiblesse sont certes une tragédie. Or ce qui n'est pas donné au Saint-Esprit doit être donné à la faiblesse, car ce qui est refusé à l'amour est donné à la peur et fera peur en conséquence.

Même ceux qui n'accordent plus de valeur aux choses matérielles du monde peuvent encore être trompés par les pouvoirs «psychiques». Au fur et à mesure que l'investissement placé dans les dons matériels du monde a été retiré, l'ego a été sérieusement menacé. Il se peut qu'il soit encore assez fort pour se rallier à cette nouvelle tentation de refaire ses forces par la ruse. Beaucoup, ici, n'ont pas vu clair dans les défenses de l'ego, bien qu'elles ne soient pas particulièrement subtiles. Or, étant donné qu'il reste un souhait d'être trompé, la tromperie est rendue facile. Maintenant le «pouvoir» n'est plus une aptitude authentique et ne peut plus être utilisé d'une manière fiable. Il est presque inévitable que l'individu, à moins qu'il ne change d'esprit sur le but de son «pouvoir», en soutienne les incertitudes par une tromperie de plus en plus grande.

Toute aptitude que quiconque développe est potentiellement bonne. Il n'y a pas d'exception à cela. Et plus le pouvoir est inhabituel et inattendu, plus son utilité potentielle est grande. Le salut a besoin de toutes les aptitudes, car ce que le monde voudrait détruire, le Saint-Esprit voudrait le restaurer. Les aptitudes « psychiques » ont été utilisées pour faire appel au diable, ce qui signifie simplement fortifier l'ego. Or il y a également ici un grand canal d'espoir et de guérison au service du Saint- Esprit. Ceux qui ont développé des pouvoirs «psychiques» ont simplement laissé certaines des limites qu'ils avaient imposées à leur esprit être levées. Ils ne feront que s'imposer d'autres limites s'ils utilisent leur plus grande liberté pour un plus grand emprisonnement. Le Saint-Esprit a besoin de ces dons, et ceux qui les Lui offrent, et les offrent à Lui seul, vont avec la gratitude du Christ au coeur, et Sa sainte vue non loin derrière.