L'ego & Le Miracle

Les illusions ne dureront pas. Leur mort est certaine et cela seul est certain dans leur monde. C'est le monde de l'ego à cause de cela. Qu'est-ce que l'ego? Qu'un rêve de ce que tu es réellement. Une pensée d'être à part de ton Créateur et un souhait d'être ce qu'il n'a pas créé. C'est une folie et pas du tout une réalité. Un nom pour l'innommé, voilà tout ce que c'est. Un symbole de l'impossibilité; un choix d'alternatives qui n'existent pas.

Nous ne le nommons que pour nous aider à comprendre qu'il n'est rien, qu'une pensée ancienne que ce qui est fait a l'immort a l i t é . Mais que pourrait-il en sortir, sauf un rêve qui, comme tous les rêves, ne peut finir que dans la mort?

Qu'est-ce que l'ego ? Le néant, mais sous une forme qui semble être quelque chose. Dans un monde de formes, l'ego ne peut pas être nié car lui seul semble réel. Or le Fils de Dieu tel qu'il l'a créé pourrait-il demeurer dans une forme ou dans un monde de formes? Qui te demande de définir l'ego et d'expliquer comment il a surgi, ne peut être que celui qui le pense réel et cherche par sa définition à garantir que sa nature illusoire est dissimulée derrière les mots qui semblent le rendre tel.

Il n'y a pas de définition d'un mensonge qui serve à le rendre vrai. Il n'y a pas non plus de vérité que les mensonges puissent dissimuler efficacement. L'irréalité de l'ego n'est pas niée par les mots et ce n'est pas parce que sa nature semble avoir une forme que sa signification est claire. Qui peut définir l'indéfinissable ? Or même ici il y a une réponse.

Nous ne pouvons pas réellement donner une définition de ce qu'est l'ego, mais nous pouvons dire ce qu'il n'est pas. Et cela nous est montré avec une parfaite clarté. C'est de cela que nous déduisons tout ce qu'est l'ego. Regarde son opposé, et tu peux voir la seule réponse qui soit signifiante.

L'opposé de l'ego à tous égards — par l'origine, l'effet et la conséquence —, nous l'appelons miracle. Et là nous trouvons tout ce qui n'est pas l'ego en ce monde. Là est l'opposé de l'ego et là seulement nous regardons ce qu'était l'ego, car nous voyons là tout ce qu'il semblait faire, or la cause et ses effets doivent encore ne faire qu'un.

Là où étaient les ténèbres, nous voyons maintenant la lumière. Qu'est-ce que l'ego? Ce qu'étaient les ténèbres. Où est l'ego? Là où étaient les ténèbres. Qu'est-il maintenant et où peut-il se trouver? Rien et nulle part. Maintenant la lumière est venue; son opposé a disparu sans laisser de trace. Là où était le mal est maintenant la sainteté. Qu'est-ce que l'ego? Ce qu'était le mal. Où est l'ego? Dans un rêve de mal qui semblait seulement être réel tant que tu le rêvais. Là où était la crucifixion se tient le Fils de Dieu. Qu'est-ce que l'ego? Qui a besoin de le demander? Où est l'ego ? Qui a besoin de chercher une illusion maintenant que les rêves ont disparu?

Qu'est-ce qu'un miracle? Aussi un rêve. Mais regarde tous les aspects de ce rêve et tu ne poseras plus jamais de question. Regarde le monde de bonté que tu vois s'étendre devant toi, tandis que tu avances dans la douceur. Regarde les aides tout le long du chemin que tu parcours, heureux dans la certitude du Ciel et la sûreté de la paix. Et regarde aussi un instant ce que tu as enfin laissé derrière toi et finalement dépassé.

Cela était l'ego — toute la haine cruelle, le besoin de vengeance et les cris de douleur, la peur de mourir et la soif de tuer, l'illusion sans frère et le soi qui semblait seul dans tout l'univers. Cette erreur terrible à ton sujet, le miracle la corrige aussi doucement qu'une mère aimante chante pour endormir son enfant. N'estce pas une chanson comme celle-là que tu voudrais entendre ? N'est-ce pas qu'elle répondrait à tout ce que tu pensais à demander, et même qu'elle rendrait la question in-signifiante ?

Tes questions n'ont pas de réponse, étant faites pour faire taire la Voix de Dieu, Qui pose à chacun une seule question : « Es-tu prêt à M'aider à sauver le monde ? » Demande cela au lieu de ce qu'est l'ego, et tu verras une soudaine clarté recouvrir le monde que l'ego a fait. Aucun miracle n'est maintenant refusé à qui que ce soit. Le monde est sauvé de ce que tu pensais qu'il était. Et ce qu'il est est entièrement incondamné et entièrement pur.

Le miracle pardonne; l'ego damne. Ni l'un ni l'autre n'a besoin d'être défini, sauf par cela. Or pourrait-il y avoir définition plus sûre, ou plus en accord avec ce qu'est le salut? Problème et réponse sont là ensemble, et s'étant enfin rencontrés, le choix est clair. Qui choisit l'enfer quand il est reconnu? Et qui ne voudrait pas continuer encore un peu quand il lui est donné de comprendre que la voie est courte et que le Ciel est son but?